L’hyperconvergence au secours du centre de données traditionnel

Posted by Claude Gagné on 3 oct. 2017 07:45:00
Find me on:

hyperconvergence au secours du centre de donnees traditionnel.jpgDans l’économie d’aujourd’hui, la stratégie de l’entreprise repose plus que jamais sur sa capacité d’innovation et de transformation, et donc également sur le changement en profondeur du rôle de ses TI.

 

Le changement du rôle des TI

 Il ne s’agit plus seulement de garantir la stabilité, les niveaux de performance et de disponibilité des applications mais aussi de favoriser l’innovation et de contribuer aux affaires.

Cette nouvelle orientation des TI s’accompagne obligatoirement de la modernisation du centre de données, qui, aujourd’hui, est un frein aux exigences des lignes d’affaires.

En effet, le manque d’agilité et d’efficacité du centre de données traditionnel et son coût d’opération et de maintenance ont hérités des choix technologiques du passé qui ne sont plus adaptés à la période d’accélération du changement que nous vivons.

 

Quels sont dès lors les choix offerts en termes de modernisation du centre de données afin de le rendre plus simple à gérer, plus rapide à répondre aux demandes et moins couteux à opérer?

En plus de l’infrastructure virtualisée traditionnelle, Il existe principalement 3 options pour le centre de données, pouvant être déployées de manière exclusive ou combinée.

Il s’agit des infrastructures de type infonuagique, convergé, et hyperconvergé.

 

Infrastructure infonuagique

L’infonuagique est au centre de toutes les attentions, que ce soit l’offre SaaS (Software as a Service), Paas (Platform as a Service) ou IaaS (Infrastructure as a Service).

Dans un environnement IaaS, les nouvelles ressources informatiques ne sont qu’à un clic, ce qui signifie que vous réduisez le temps nécessaire pour que ces ressources soient mises à la disposition en quelques minutes. Le coût et le temps qu'il faut pour expérimenter, développer et implanter est très significativement inférieurs par rapport une démarche traditionnelle.

 

L’exigence du centre de données moderne

Force est de constater néanmoins que beaucoup d’infrastructures demeurent dans les centres de données des entreprises ou en colocation, que ce soit pour des raisons de sécurité, de localisation des données, de performance, de contrôle, de coût ou pour toute autre contrainte.

Alors que ces entreprises ne souhaitent pas aller dans l’infonuagique public, au moins pour une partie de leurs applications, elles en recherchent néanmoins les bénéfices de rapidité de fourniture, de mise à l’échelle instantanée, et de modèle de coût.

D’où le concept d’infonuagique privé voire d’infonuagique hybride.

 

Infrastructure convergée

Les systèmes convergés sont constitués de composants distincts serveurs, stockage et réseau assemblés et configurés pour fonctionner ensemble, et gérés de manière unifiée. Vous faites l’acquisition d’une solution intégrée plutôt que d’intégrer vous-mêmes les différents tiers de l’infrastructure. Par rapport à l’infrastructure traditionnelle, vous bénéficiez d’une gestion unifiée et d’une mise à jour intégrée des microcodes (firmwares), ce qui permet de diminuer très sensiblement la charge de maintenance de vos équipes.

 

L’infrastructure convergée repose donc sur une approche de la gestion des centres de données qui vise à minimiser les problèmes de compatibilité entre les serveurs, les systèmes de stockage et le réseau tout en réduisant les coûts de câblage, de refroidissement, de consommation électrique et d'espace.

 

Infrastructure hyperconvergée

L'hyperconvergence, plus récente, est une approche de l'infrastructure virtuelle qui combine, à travers une couche logicielle, plusieurs nœuds (serveurs), chacun disposant des fonctions de traitement, de stockage et de réseau.

Le stockage est donc intégré dans les serveurs, et est géré par un logiciel distribuant les données entre les nœuds pour répondre aux besoins de protection et de disponibilité des données, tout en permettant des performances accrues par l’ajout de nouveaux nœuds dans le cluster.

C’est pourquoi il est fait souvent mention du terme Scale-out par opposition à Scale-up pour l’infrastructure convergée.

 

L’infrastructure hyperconvergée repose donc sur une architecture centrée sur le logiciel et utilisant des serveurs ou nœuds, et intégrant chacun de manière étroite les ressources de traitement, de stockage, de réseau et de virtualisation.

 

Facteurs à prendre en compte dans votre évaluation de l’hyperconvergence

En plus du coût des serveurs et de la virtualisation, du stockage, du réseau, de la sauvegarde et de la restauration, de la réplication, de la consommation électrique et de l’espace utilisé, vous devez considérer les postes suivants :

 

Complexité 

Est-ce que tous les composants du centre de données actuel autorisent une administration simple des 3 tiers. Si ce n’est pas le cas, une solution centralisant l’administration devrait être envisagée.

 

Personnel 

Si vous disposiez d’une solution nécessitant moins de ressources humaines, pourriez-vous redistribuer les tâches de façon à mobiliser davantage de personnel sur les activités à plus forte valeur ajoutée ?

 

Lorsque vous envisagez l’hyperconvergence en tant que solution possible, que ce soit pour les besoins ponctuels d’un projet, par exemple VDI, ou pour une modernisation complète du centre de données, assurez-vous que vous prenez en compte l’ensemble des coûts et besoins.

 

L'infrastructure hyperconvergée et l’infonuagique public sont devenus les deux technologies dominantes pour remplacer l'informatique traditionnelle

Les études et rapports indiquent que les raisons du déploiement de l'infrastructure hyperconvergée ou dans l’infonuagique public sont très similaires.

En fait, deux des trois principales raisons de déployer, ou envisager le déploiement, d’une l'infrastructure hyperconvergée ou l’infonuagique public sont identique à savoir :

  • Un déploiement d'infrastructure plus rapide
  • Une capacité de mise à l'échelle plus rapide

La seule différence concerne la deuxième raison la plus populaire.

Ceux qui cherchent à réduire les besoins en espace, en électricité et en refroidissement sont plus susceptibles de choisir une infrastructure hyperconvergée, tandis que ceux qui visent à réduire le capital et les dépenses opérationnelles considèrent plus souvent l’infonuagique.

 

Conclusion

 

  • L’inflexibilité des architectures informatiques héritées du passé ne limitent pas seulement la capacité des TI à supporter l'entreprise, mais aussi le potentiel de l'entreprise à croître et à se mesurer avec succès à la concurrence.
  • Parmi les bénéfices d’une approche hyperconvergée figurent la simplification du centre de données et de sa gestion, sa mise à l’échelle facilitée, ainsi que l’optimisation de son coût de fonctionnement. Vous pouvez dorénavant affecter les ressources économisées aux initiatives TI orientées vers la croissance de votre entreprise.
  • Pour réaliser les pleins bénéfices d’une modernisation d’infrastructure réussie, bien conçue, et pouvant marier Infonuagique et infrastructure hyperconvergée, assurez-vous de bénéficier de l’expertise d’intervenants disposant du retour d’expérience de transformations déjà réalisées avec succès.

 

Obtenez une rencontre exploratoire avec un expert

 

Ne manquez pas nos prochains articles  Inscrivez-vous au blogue ici

Topics: Innovation TI, Infrastructure TI, Convergence / Hyper-convergence, CIO/IT leaders

À propos de ce blogue

La bonne utilisation des technologies permet d’adresser des défis d’affaires et stimule la croissance dans toutes les sphères de l’entreprise. Nous souhaitons que ce blogue offre une perspective de stratégies et tactiques pour vous aider à identifier les facteurs de croissance clés, et de maintenir la cadence, voir même anticiper les changements technologiques rapides d’aujourd’hui.

Inscrivez-vous au blogue

Protection des actifs d’affaires : diminuer votre risque avec un plan de reprise après désastre

Articles récents