3 mythes à propos de l’intelligence d’affaires et les PME

BI mythsDans l’économie d’aujourd’hui, les dirigeants d'entreprise, et par extension tous ceux qui ont besoin de prendre des décisions d’importance, sont confrontés à un défi majeur, à savoir disposer d’une information fiable pour agir rapidement et en toute connaissance de cause.

Bien souvent, la difficulté ne réside pas tant dans le manque de données associées aux applications, aux bases de données et aux médias sociaux, que dans la capacité, en surmontant les silos de données, d’en extraire une vue unifiée et finalement une information utilisable.

C’est précisément tout l’objet de l’intelligence d’affaires ou BI (Business Intelligence).

Mais qu’est-ce que l’intelligence d’affaires?

Le terme intelligence d’affaires a été utilisé pour la première fois en 1958 par IBM, en faisant référence à la capacité d’appréhender les interrelations entre des faits disponibles de manière à guider l’action vers un but désiré.

De nos jours, l'intelligence d’affaires englobe les différents outils, applications et méthodologies en vue de fournir aux décideurs la bonne information au bon moment par le biais de rapports, de tableaux de bord et des statistiques.

Son objectif est de transformer vos données en levier de croissance en offrant une vue synthétique des activités actuelles (voire prévisionnelles) après avoir collecté et modélisé les données de l’entreprise provenant de sources aussi variées que des tableurs, des bases de données, des fichiers texte, ou des services web.

Note : L'intelligence d'affaires se préoccupe d'examiner les données actuelles et historiques tandis que l'analytique d’affaires (Business Analytics) est principalement utilisée pour analyser des données dans l'intention de prévoir les tendances. C’est une utilisation des données tournée vers l'avenir.

 

Mythe #1 : l’intelligence d’affaires est faite pour les grandes entreprises

À ses débuts, l’intelligence d’affaires était bien l’apanage des grandes entreprises.

Mais dans un contexte de concurrence accrue, les dirigeants des PME ont compris tout l’enjeu de pouvoir disposer, en temps réel, d’indicateurs clés de performance, pour accélérer leurs prises de décision, et anticiper les attentes de leurs clients.

Cependant, reste qu’une part encore trop importante de nos compagnies, base encore leur décision sur l’intuition.

 

Mythe #2 : l’intelligence d’affaires ne s’applique pas mon défi

Destinés à ses débuts aux directions financières et comptables et aux hauts dirigeants des grands compagnies, les outils de l’intelligence d’affaires s’appliquent aujourd’hui partout où la prise de décision est importante pour la bonne marche de l’entreprise.

  • Finance (les rapports financiers et budgétaires)
  • Vente et commerce (l’analyse de la profitabilité)
  • Logistique (le suivi des livraisons et la gestion des stock)
  • Marketing (les analyses comportementales et la segmentation client)
  • Ressources humaines (l’optimisation des ressources)

Il existe donc un nombre infini de cas d’usage. Mais il y en au moins un que tous les chefs d’entreprise PME connaissent, à savoir :

  • Analyser les données du trafic des sites Web

L’objectif final est d’augmenter le volume des ventes en optimisant l’expérience du visiteur.

Et dans cette perspective, les cinq indicateurs les plus utiles que votre entreprise collecte et surveille, sont :

  • D'où viennent vos visiteurs
  • Que font les visiteurs lorsqu'ils arrivent sur votre site Web
  • Quelles actions effectuent-ils?
  • Où vos visiteurs quittent-ils votre site?
  • Quel est votre taux de conversion?

Mythe #3 : l’intelligence d’affaires coûte trop cher

Les fournisseurs de solutions d’intelligence d’affaires ont maintenant des offres pour les PME, que les déploiements soient effectués sur place ou dans le nuage.

D’autre part, le coût de ces solutions est à mettre en perspective avec :

  • La réduction de coûts générée
  • L’augmentation de l’efficacité et de la productivité
  • Le ROI fourni
  • L’impact associé au fait de continuer tel quel 

Conclusion

Dans l’économie de la donnée, votre nouveau domaine d’activité consiste à extraireet à raffiner les données afin de la transformer en information et en action afin de vous démarquer.

Quel que soit le type d’analyse effectuée, les compagnies qui vont survivre et prospérer seront celles qui sauront le plus intelligemment et le plus vite possible produire et mettre en œuvre l’information pertinente.

À propos de ce blogue

La bonne utilisation de la technologie relève les défis de l'entreprise et stimule la croissance de l'entreprise dans tous les domaines d'une entreprise. Nous espérons que ce blog vous donnera un aperçu du développement de stratégies et de tactiques pour vous permettre d'identifier ces principaux moteurs de croissance et de suivre le rythme et d'anticiper les changements technologiques rapides d'aujourd'hui.

S'inscrire au blogue